Girafouettes

De sa remontée de Marseille à Paris au printemps 1827, la Girafe a laissé traces sous forme de girouette. J’en connais deux qui ont résisté au temps : sur le toit de la ferme-château de Chenoise en Seine-et-Marne (ci-dessus en photo) et sur celui du moulin de Montastruc en Haute-Garonne.

Ont-elles inspirées à Robert Desnos ce poème ?

La girafe et la girouette,
Vent du sud et vent de l’est,
Tendent leur cou vers l’alouette,
Vent du nord et vent de l’ouest.

Toutes deux vivent près du ciel,
Vent du sud et vent de l’est,
À la hauteur des hirondelles,
Vent du nord et vent de l’ouest.

Et l’hirondelle pirouette,
Vent du sud et vent de l’est,
En été sur les girouettes,
Vent du nord et vent de l’ouest.

L’hirondelle, fait, des paraphes,
Vent du sud et vent de l’est,
Tout l’hiver autour des girafes,
Vent du nord et vent de l’ouest.

Robert DESNOS, Chantefables (1944)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette fonction est désactivé pour ce site.