Piano-girafe

La verticalisation du piano n’était pas une nouveauté. Inventée vers 1740 en Italie et en Allemagne, elle fut certainement inspirée du clavicytherium (à cordes pincées). Vers la fin du 18e siècle, les Anglais reprennent le principe d’une queue à la verticale et posée sur quatre pieds. Le piano-girafe aurait été inventé en 1798.

Puis l’américain Hawkins et le viennois Muller imaginent simultanément en 1800 de combler l’espace laissé libre sous le clavier : la base du piano droit prenait forme. C’est alors le temps des spectaculaires pianos-cabinet, secrétaire, armoire, lyre, pyramide, harpe, etc. Et surtout le « girafe », qui n’est pas le moins élégant ni le moins répandu. Sans doute galvanisé par l’arrivée des premières girafes de France, d’Angleterre et d’Autriche en 1827, le piano-girafe sera fabriqué jusque vers 1850.

(Source : site EuroPianoFrance, d’après un article paru dans la revue Pianistik n°96, décembre 2012)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette fonction est désactivé pour ce site.